1973/1976 MGB GT V8

 

bgtv8 1 p

 

HISTORIQUE

 

Conscient que la B subissait au fil du temps de plus en plus de concurrence et après la disparition de la MG C en 1969, le groupe British Leyland a souhaité sortir une nouvelle B « Hautes performances ». Pour cela, il s’est inspiré d’un préparateur indépendant (Ken Costello) qui commercialisait avec succès à partir de 1970 des B équipées d’un V8 3,5 l Buick ou Oldsmobile, en aluminium, leur procurant des performances hors du commun. Le groupe Leyland décida donc de lancer son propre modèle V8 en piochant dans la banque d’organes moteurs du consortium et sélectionna le V8 Rover (dérivé du moteur Buick) qui équipait les Rover P5, P6, SD1, les Land et les Range Rover. Quelques améliorations y ont été apportées comme l’abaissement du taux de compression et la modification de l’emplacement des carburateurs pour éviter le bossage du capot qu’avaient les Costellos. La puissance délivrée était de 137 ch Din, rendement assez faible pour un V8 mais vu le faible poids de la voiture (1100 kg) dû à la légèreté de celui-ci (144 kg soit 18 kg de moins que le 4 cylindres en fonte de la B...) cela lui offrait des performances très honorables (200 km/h avec de 0 à 100 en 8,5 s). Extérieurement, elle se différenciait juste par des badges V8 à l’avant et à l’arrière, des jantes « Dunlop » acier/alliage caractérisées par un fond noir avec une bande de roulement chromée et des vitres légèrement bleutées ; intérieurement, pas de changement dans l’habitacle hormis des compteurs plus petits et des tissus rayés spécifiques ; techniquement, elle reprenait la boîte de vitesse et le pont arrière de la C (avec des rapports différents) avec des freins et des suspensions renforcés.

Elle a été commercialisée à partir de fin 1973 où elle a été accueillie favorablement par la presse spécialisée au regard de ses performances. Ironie du sort, la crise pétrolière de 1974 a eu raison de ses ventes plus le fait que, techniquement parlant, elle était un peu dépassée face à la nouvelle Golf GTI beaucoup plus moderne et, cerise sur le gâteau, l’arrivée de nouvelles normes, drastiques, anti-pollution aux USA, la rendant inexportable... Ces facteurs ont contribué à mettre fin à tous ses espoirs de commercialisation à l’international. Elle aura malgré tout été produite pour le marché UK jusqu’en 1976 (uniquement en coupé GT et en conduite à droite) à raison de 2591 exemplaires plus 9 prototypes ayant participé à sa mise au point et réinjectés à la vente (3 étaient en conduite à gauche pour les USA).

Après sa disparition et vu le côté emblématique qu’elle représentait (notamment de part la facilité de transformer une B 4 cylindres en 8 cylindres), certains garagistes anglais ont vu le côté lucratif de l’opération et ont effectué avec plus ou moins de rigueur cette adaptation aussi bien sur des coupés que sur des cabriolets en conduite à droite ou à gauche. Ce qui fait qu’il y a pratiquement aujourd’hui autant de « transformations » que de véritables V8 (machine number ou factory build). Attention donc, lors de l’achat en occasion pour les puristes, le seul moyen d’identification est le n° de série qui doit commencer par GD2D.

Un article complet sur les caractéristiques de la B GT V8 et son histoire a été publié dans Héritage, la revue du club (n° 48 et n° 49) visible également sur le site dans l’espace « adhérent » rubrique Héritages – archives.

Philippe Paillas

 

  bgtv8 2 pp    bgtv8 3 pp

 

 

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

 

Moteur

8 cylindres V à 90°

Bloc d'origine

Buick - Rover

Cylindrée

3528 cc

Carburateur(s)

 2 S.U. HIF6

Compresseur

Non

Puissance

137 cv à 5000 t / min

Alésage / course

71,12 x 88,90 mm

Taux de compression

8,25

Vitesses

4 synchro + overdrive sur 3e et 4e (4e uniquement à partir du modèle GD2D1 1400)

Rapports de boîte

1,00 / 1,37 / 2,21 / 3,63
+ overdrive : 0,85 / 1,10

Rapport de pont

3,91

Empattement

91" 1/8 (2314,5 mm)

Suspension avant

Indépendante, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs hydrauliques, barre stabilisatrice

Freins av. / ar.

Hydrauliques avec servo
Disques av. 10" 3/4
Tambours ar. 10"

Suspension arrière

Lames semi-elliptiques, amortisseurs hydrauliques

Voies av. / ar.

49" (1245 mm) /
49" 1/4 (1251 mm)

Fixation roues

Jantes ajourées boulonnées

Pneus

175 HR x 14

Longueur

154" 3/4 (3931 mm) C/B

Largeur

59,7 " (1516 mm)

158" 1/4 (4000 mm) R/B

Hauteur

49,96" (1269 mm) C/B

Poids

2427 lb (1101 kg)

50" 7/8 (1292 mm) R/B

 

PRODUCTION

 

Production

n° Châssis

Pré-production et développement

9

GD2D1 (RHD) / GD2D2 (LHD)
C/B : 101-1956
R/B : 2101-2632+2701-2903

MGB GT V8 Chrome Bumper

1 856

MGB GT V8 Rubber Bumper

735

Total MGB GT V8

2600

Vitesse maximum :124 bhp (200 km/h)

 

COMPETITION

 

bgtv8 4 p

 

 

MG RV8

1992 - 1995

 

                                           rv8 1 prv8 2 p

 

La production de la MGB avait cessé depuis 8 ans lorsqu’en 1988 la société BRITISH MOTOR HERITAGE, filiale de British Leyland, commença a produire les éléments de carrosserie nécessaires au marché de la restauration au moyen des presses d’origine. 

Cet élément, conjugué au succès de la MAZDA MX5 et au souhait de MG de reprendre pied sur le marché du cabriolet sportif, accéléra le lancement du projet ADDER qui devait aboutir au lancement de la MG RV8 en Octobre 1992.

L’objectif était de produire un cabriolet s’inspirant de la MGB en minimisant les coûts de développement et de fabrication par le recours le plus systématique possible aux pièces déjà disponibles, moteur compris. Le budget total du projet ne devait pas dépasser les 5 millions de livres sterling.

Construite à la main à raison de 18 exemplaires maximum par semaine, la MG RV8 partage finalement moins de 5% des pièces avec la MGB : portières, coffre arrière, ressort de suspension arrière. 

Le moteur choisi fut le V8 Rover Alu en version 3.9l pour ses qualités de sportivité, robustesse et « légèreté » comme cela avait déjà été le cas pour la MG BGT V8 quelques années plus tôt (en version 3.5l)

Lancé en Octobre 1992 au salon de Birmingham, la MG RV8 reçu un accueil mitigé en Angleterre. Son caractère « hybride » avec une cohabitation d’éléments anciens et plus modernes qui détonait avec des véhicules plus « sportifs » de l’époque comme les TVR, surpris. Et son prix élevé de 26 000 livres sterling pouvait aussi en rebuter certains.

Il fallut attendre le salon de l’auto de Tokyo en Octobre pour que les ventes de MG RV8 décollent véritablement avec plus de 1500 commandes au Japon(1). Seuls 307 exemplaires furent vendus à l’origine en Angleterre sur les 1983 finalement produits. 92 véhicules furent exportés à l’époque en Europe continentale. Il n’y eu pas de version en conduite à gauche ni d’exportation aux USA(2).

On estime qu’environ 700 exemplaires de MG RV8 ont été ré-exportés du Japon au cours de 20 dernières années, la plupart en Angleterre, Europe, Australie et Nouvelle Zélande.

La production de la MG RV8 pris fin en Novembre 1995.

En France le parc roulant de MG RV8 est d’une 15aine de véhicules (immatriculées en plaques françaises)

  1. La version exportée au Japon se distingue par l’ajout de la climatisation, la suppression des antibrouillards avant, un léger bosselage au-dessus des roues avant, et la présence d’un compteur de vitesse en km/h
  2. Il est possible d’importer une MG RV8 aux USA à condition que le véhicule ait au moins 25 ans d’âge

 

 

Historique

Conception :1988 / 1989 (projet ADDER)

Années de production : 1992 – 1995 (22/11)

Lancement : octobre 1992 au Birmingham Motor Show

Prix de lancement : 26 500 GBP

Exposition au Tokyo Motors Show en 1993

 

 

Caractéristiques techniques

 

 

rv8 3 p

Moteur : Rover V8

Propulsion

Cylindrée : 3950 cc

8 cylindres en V

Taux de compression : 9.32:1

Système d'injection : Lucas multipoint

Puissance max : 190ps @ 4750 rpm

Couple max : 318mm @ 3200 rpm

Performance: 0-100 km/h en 5.9 secondes

Vitesse max : 230 km/h (135 mp/h)

Transmission : Boite de vitesse manuelle à 5 rapports Rover R380

Suspension avant : Roues indépendantes ; Double triangulation ; Ressorts hélicoïdaux ; Barre antiroulis

Suspension arrière : Essieu rigide ; Ressorts à lames ; Barre antiroulis

Freinage : DV AV + T AR avec assistance

Direction : à crémaillère

Freins avant : Disques ventilés 270 mm

Freins arrière : Tambour avec assistance

Jantes : alliage 15" x 6J

Pneus : 205/65 x VR15

Carburant : Essence sans plomb 95RON

Capacité du réservoir : 51 litres

Poids à vide : 1100 Kg

Empattement : 233 cm

Longueur : 401 cm Largeur : 169,5 cm

Hauteur : 132 cm

 

Identification des modèles

Cf plaque gravée rivetée sous le capot

 

SARRAWBMBMG suivi des 4 chiffres du VIN

 

 

 

Production

 

rv8 4 p

Nombre d'exemplaires produits : 1982 dont 307 vendus à l'origine en GB, le reste étant majoritairement exporté au Japon à partir de 1994

65 véhicules ont été exportés en Europe continentale à l'origine (il n'y a pas eu de version LHD)

64% des véhicules ont été produits en couleur Woodcote Green, le reste dans 9 autres couleurs

Le modèle exporté au Japon se distingue par la présence de la climatisation (prise d'air en lieu et place des projecteurs en facade avant), un bosselage au dessus des roues avant et un compteur de vitesse gradué en km/h

On estime à environ 700 véhicules le nombre de ré-import du Japon vers la GB

On trouve également des exemplaires en Australie et Nouvelle Zélande

En France le parc est d'une 15aine de véhicules (recensement 2019)

 

Modèles en compétition

Non

 

 

Christophe Esterle