1001 virages en Bauges imagette

Les 1000 virages en Bauges

Des paysages somptueux, des routes sinueuses et vallonnées à souhait, des visites passionnantes, des repas excellents et un hôtel avec vue sur le Mont-Blanc : c’est ce programme que nous ont offert Maïa, Didier, Michelle et Roger pour les 1000 virages en Bauges.

 

Le parc auto imagette

Le rendez-vous était fixé au Jeudi 23 septembre à 18 h 00 à l'hôtel Les Rochers Blancs au Semnoz.

Venant d’horizons différents les 6 équipages sont arrivés les uns après les autres sur la fin d'après-midi, chaque couple complétant la table réservée en terrasse pour profiter d’un rafraîchissement et faire connaissance (ou se retrouver pour certains) avec les autres participants.

Au final le parc comptait 4 MGB affûtées, 1 Midget TF rutilante et 1 magnifique Austin Healey nouvellement acquise et dont c’était la première sortie en club.

Le soleil et le ciel dégagé encouragent le groupe à escalader à pied le Crêt de Chatillon pour contempler la vue sur 360° et identifier les sommets depuis sa table d’orientation.

 

20210923 162 panorama depuis le Semnoz imagette

20210923 167 panorama depuis le Semnoz imagette

20210924 201 les Rochers Blancs imagette

 

Une fois installés dans les chambres, l’apéritif est l’occasion de distribuer et commenter le road-book, les plaques et les cadeaux de bienvenue. Nous passons ensuite au premier repas durant lequel la discussion va déjà bon train. 

 

Vendredi matin, dès 8 h 45 place aux choses sérieuses. Le peloton est motivé et ponctuel…

20210924 093915 vers Arith imagette20210924 093030 Arith imagetteIl fait beau temps mais la température semble un peu fraîche : nous sommes à 1700 m d’altitude ! 

Il y a débat : enlever le haut ou rester à l’abri ? 

Deux équipages préfèrent attendre. Mais c’est un mauvais choix qui les gêne pour admirer les grands espaces.

Dès le premier arrêt à Arith, aussi appelée la petite Nice des Bauges, les dernières capotes se rangent pour mieux profiter du paysage…

 

20210924 179 Argentier des Bauges imgetteLe circuit nous amène à Saint François de Sales et au hameau de La Magne où nous rencontrons Jean-Paul PERNET, dernier Argentier des Bauges qui fabrique encore de 20210924 178 Argentier des Bauges imagettela vaisselle traditionnelle en bois tourné, ironiquement appelée « argenterie des Bauges». (reportage France bleue ICI)

Invités à entrer dans son atelier nous ne pouvons qu’admirer l’ingéniosité déployée pour faire fonctionner tous les outils avec un seul moteur et quelques courroies qui traversent le petit local. Nous assistons à la fabrication sur le tour à bois d'un coquetier. Un objet certes petit mais qui met en valeur tout le savoir-faire et la maîtrise du geste de l’artisan.

 

Après un petit crochet par le col de Plainpalais, nous prendrons la route de Bellecombe en Bauges où nous déjeunerons.

 

Nous rejoignons ensuite Sevrier pour visiter la Fonderie de cloches Paccard. 

Célèbre dans le monde entier, la fonderie vend une grande partie de sa production à l’exportation et notamment aux USA. Elle a été créée en 1796 et 7 générations Paccard plus tard, elle détient plusieurs records dont la Savoyarde du Sacré Coeur de Montmartre coulée en 1891 et celui de la plus grosse cloche World Peace Bell, la Cloche de la Paix pesant 33 tonnes, et destinée à la Millenium Monument Company à Newport, Kentucky, USA pour le passage à l'an 2000. 

20210924 186 Musée Paccard imagetteLa dernière génération aux commandes s'est spécialisée dans la réalisation de carillons composés de plusieurs dizaines de cloches. C’est ainsi que la dernière commande en cours de fabrication concerne un carillon de 60 cloches 32m de haut qui sera livré à l’Université Tampa en Floride.

Reportage youtube ICI.

20210924 191 Paccard Ars Sonara imagetteLa visite du musée et de l'atelier fait le lien avec la visite du matin mettant bien en évidence toute la complémentarité des 27 employés de cette PME depuis la maîtrise des opérations lourdes de la fonderie avec la création des moules qui requière une précision inimaginable pour le commun des mortels jusqu’aux opérations d’accord des sons qui ne supportent aucune approximation. La visite se termine par le concert donné par Anne Paccard accompagnée d’un carillon de 20 cloches dont la sonorité est aussi parfaitement maîtrisée que celle d’un instrument classique. Appelé « Ars Sonora » ce carillon est le prototype qui illustre le niveau d’expertise atteint par cette entreprise et qui nous a tous époustouflés.

Le retour à l'hôtel, après avoir donné à boire aux voitures, s’est fait par une longue et sinueuse montée dans laquelle les conducteurs ont eu l’occasion de lâcher les chevaux et de tirer sur les volants. Les performances de chacun seront longuement commentées de l’apéritif au dessert…

 

Le samedi sera placé sous le signe du patrimoine architectural local.

L’expérience de la veille et le beau temps chaud ne laisse plus de place à l’hésitation : tout le monde décapote.

 

20210925 213 Pont de lAbîme imagetteLa première visite nous conduit au Pont de l'Abîme. Mais surprise, la route qui y descend est coupée par du bûcheronnage…

En bons Français, nous laissons les voitures et les plus courageux franchissent les branchages pour atteindre le pont et constater sa hauteur impressionnante : 95 m de vide. Remarquant que l’accès n’est pas coupé par l’autre côté, nous ferons le détour pour permettre aux plus prudents de voir aussi le pont depuis l'autre rive.

20210925 212 Pont de lAbîme imagette

20210925 209 Pont de lAbîme imagette

 

20210925 221 depuis le belvedère du Revard imagetteNous reprenons la route pour le Belvédère du Revard autre haut lieu touristique qui offre un beau panorama sur le lac du Bourget et la Dent du Chat. L’endroit est attirant et nous devrons occuper une zone de zébras pour stationner nos 6 voitures bien regroupées. Cette initiative semble avoir beaucoup plu aux autres visiteurs dont bon nombre a profité de notre présence pour des séances de photos… Le site comprend une plate-forme qui avance au-dessus du vide et son plancher en verre transparent offre un point de vue inhabituel de la 3 éme dimension…

 

En allant vers le restaurant à Aillon le Jeune, nous nous trouvons à partager la route avec les athlètes qui participent à l’ultra triathlon d’Annecy : 4 km de natation, 180 km (dont 10 cols) à vélo et 48 km en course à pied… Au beau milieu de ces cyclistes, que nous doublons avec précaution en montée mais qui nous rattrapent et nous doublent de façon très acrobatique dans la descente suivante, les conducteurs doivent rester très concentrés et certaines passagères n’en sont que plus crispées...

20210925 226 Chartreuse des Aillons imagetteL'après-midi, la visite de la Chartreuse des Aillons qui raconte l’industrialisation par les moines de la vallée, explique les particularités architecturales et l’évolution des conditions de vie des habitants au fil des siècles.  La pause dans le jardin clos et ensoleillé est un grand moment de zénitude après le stress du matin.

Sur le chemin du retour, nous passons près d’un champ dans lequel un agriculteur épand du lisier en limite de sa clôture lors du croisement avec notre petit convoi. Michel passe au mauvais endroit au mauvais moment et gagne un baptême au lisier sur le côté gauche de sa nouvelle voiture. Dieu merci, le jet n’a pas dépassé la hauteur de la carrosserie !

Plus tard, en arrivant à l'hôtel, nous retrouverons nos triathlètes qui en terminent avec leurs épreuves de course à pied à 500 m de notre hôtel. Spectacle impressionnant qui ne nous a pas laissé indifférents ! 

 

Dimanche est la dernière journée de cette belle sortie.

L'orage est arrivé sur le petit matin et ne semble pas disposé à cesser. Là encore, il n’y a pas d’hésitation sur l’option capote : tous les équipages resteront bâchés ! 

 

20210926 229 Château de Miolans imagette20210926 230 Freterive imagetteLa pluie nous accompagnera jusqu'à Albertville.

Sûrement triste de quitter ses petites camarades ou vexée de son aventure de la veille, la voiture de Michel nous a fait un gros caprice en s’arrêtant subitement et en refusant de redémarrer.

Aussitôt l’habitant de la maison voisine est sorti proposer un parapluie, tous les conducteurs du groupe se risquent aux diagnostics et aux tentatives de réparations. Le garagiste local, qui passait par là, intervient spontanément. Mais rien n’y fait, la voiture est restée chez le sympathique voisin à moins de 10 kilomètres de l'arrivée.

Michel sera accompagné jusqu’à notre restaurant par le mécanicien et oubliera sa mésaventure le temps de déguster le dernier repas commun que tout le monde qualifiera de repas de gala, fin et raffiné.

 

20210925 220 Pont de lAbîme imagette20210926 233 Albertville imagetteLe temps de repartir vers nos horizons respectifs étant arrivés, nous nous sommes séparés après avoir chaleureusement remercié nos organisateurs pour ce magnifique week-end, heureux de ces rencontres et la tête pleine des souvenirs engrangés.

Bien sûr, pas question pour nous de rater la prochaine édition des 1000 virages en 2023 : c’est promis, nous serons tous de la partie.

 

Compte-rendu collectif écrit à 4 mains