Le ciel est bas et gris lorsque j’arrive à la barrière de péage de Coutevroult. Il est 7h 37 et déjà 2 MG B GT sont là alignées côte à côte, la V8 rouge bien reconnaissable de Philippe Paillas et la BRG de Patrice Peret. Christian Lissot arrive avec sa « A » spéciale sans capote (!), accompagné du courageux Nicolas Frichot, puis Philippe Bergel.

Après une partie de toboggan sur l’autoroute A4 à allure soutenue sur le sec, nous faisons une halte sur l’aire de Rethel ou la bruine, puis la pluie nous rattrape ! Nous faisons le reste de la route sous une pluie battante et nuages bas, renforçant l’aspect massif et sombre de cette forêt des Ardennes que nous traversons au long de notre périple. 


Arrivés à Stavelot, la pluie ne semble pas avoir altéré l’humeur d’un Christian stoïque qui tout au plus remarque que les gouttes de pluie piquent le visage (!). Après un repas léger et une prise en charge rapide du superbe gite**** réservé par Christian, nous partons en direction du musée de Stavelot, haut lieu culturel situé sur le site même de l’Abbaye ; nous y retrouvons Philippe et Sylvie Durand. Le billet d’entrée comprends trois thèmes, musée historique de la Principauté de Stavelot-Malmedy, musée Guillaume Apollinaire, musée du circuit de Spa Francorchamps. Etrangement, c’est ce dernier que nous décidons de visiter…. Nous y trouvons de nombreuses autos que nous avons côtoyées dans notre jeunesse et d’autres qui nous ont fait rêver, dont un tricycle atypique surnommé « le tue belle-mère » !! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le samedi, c’est le circuit de Spa qui nous attend et le programme des courses historiques. Le ciel bleu du matin vire rapidement au gris, accompagné d’un petit crachin peu encourageant et le petit déjeuner se prolonge, enfin nous partons, la pluie a cessé ! Déjà beaucoup de monde, mais nous arrivons au parking MG club de France, rejoint par Alain Danoy et son fils Grégoire à bord de leur cab B V8. Une kyrielle de clubs est présente (Porsche, Triumph, 205 GTI et autres Corvette, Datsun).

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais, le vrai spectacle se trouve dans l’enceinte du circuit et sur la piste. 7 plateaux sont proposés allant du Classic Endurance Racing 1 - GT 1966 / 1974 & Protos 1966 / 1971 au Euro F2 – Formule 2, Formule B et Formule Atlantic de 1967 à 1978. Essais et courses s’enchainent à un rythme soutenu. Visite des nombreux paddocks et flashback : Lola T70, Ferrari 250 LM, GT 40, Chevron B16, McLaren M5… et la MGB 1965 de Jean Michel Godet en GT2, qui est membre du MG Club de France. Retour au gite en soirée où nous reprenons des forces autour d’un barbecue de cotes de bœuf. La tablée est animée, conversations et anecdotes vont bon train, ambiance très chaleureuse!

Le dimanche va nous permettre de révéler nos talents de pilotes ! 6 voitures du groupe sont inscrites à la session de midi et 3 à celle de 16h00. Excitation et stress s’emparent de nous, il y a de sacrés « clients » avec des supers cars qui appellent à la modestie, mais aussi des gens normaux avec des autos proches des nôtres.

Le Top départ est donné et nous attaquons par le Raidillon, les Combes, Malmedy avant le tire-bouchon de Bruxelles et son droite/ gauche en devers, le rapide double gauche de Pouhon, Stavelot, Blanchimont, puis debout sur les freins pour la chicane avant la ligne droite des stands, pour finir avec la source et le plongeon vers Eau Rouge, où les « hommes » ne lèvent pas le pied, chaud ! 

 

 

 

Si la première séance est écourtée suite à un incident de course, la seconde nous permet de profiter finalement de ce magnifique circuit.

Il est temps de repartir, merci à Christian, Philippe et tous les participants pour ce weekend exaltant et chaleureux qui se termine avec le soleil et nous laisse déjà envisager l’année prochaine !!

Denis Vasdeboncoeur