Quand j’arrive en ce début de matinée au Mans, les débats ont déjà démarré sur le circuit Bugatti, et on entend la musique des moteurs depuis l’extérieur ; je retrouve Bruno Renier à l’entrée. Nous entrons et sommes dirigés vers le parking club. On retrouve l’ambiance des grands RdV du Mans mais sans le côté « hyper pro » ; ici l’ambiance est plutôt bon enfant même si certains teams sont visiblement bien organisés. Bruno offre le café et des viennoiseries aux personnes du club présentes, Fabrice Badin et Jérôme Drans. Nous sommes peu nombreux du MGCF, c’est dommage il faudra que l’année prochaine ces événements Historic Tour aient une meilleure publicité car ils valent le déplacement. 

 

Il y a une grande variété d’autos et parcourir les paddocks est un vrai régal ; ça sent la mécanique et il y visiblement du travail sur les autos ; nous rencontrons une MGB et une MGA coupé : Christian Godard et son fils ont la tête dans le moteur ; à la fin de la première manche un bruit suspect sortait du moteur.

Il s’agit en fait de l’allumeur, je n’aurais pas pensé qu’il puisse faire un bruit pareil !!  Manque de chance, ils n’ont pas de rechange ; c’est là où la solidarité MG s’organise ; Julie et Fred, un couple en MGA coupé venu en spectateurs, va les dépanner pour la course, en priant que l’allumeur tienne car ils en ont besoin pour repartir !

 

 

 

 

 

 

 

 

Le midi c’est la pause et l’organisation appelle les autos club pour la parade sur le circuit ; comme nous avons de la place dans nos autos Bruno et moi emmenons les jeunes filles de l’organisation Historic Tour ; elles sont ravies de monter en décapotables anglaises…le charme des MG opère encore !! Les premiers tours on reste bien sagement en queue leu leu, mais ensuite on peut se lâcher un peu, jusqu’à rattraper le pace car en tête du groupe.

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute la journée nous voyons les séries se succéder avec toujours de belles empoignades : Caterham, monoplaces, berlines des années 80 : Audi Quattro, BMW, Porsche, … et celles que nous attendons en particulier: le maxi 1000 (j’ai un ami qui court sur Mini 1275GT) et le challenge Asave 65 : Nous retrouvons les MGB et MGA en piste ; la MGB se défend très bien face à des autos théoriquement plus performantes : Jaguar type E, Autin Healey. La MGA fait de son mieux dans cette concurrence acharnée, c’est vrai que le Bugatti est un circuit de moteur et il lui manque assurément des chevaux.

Avec le soleil qui a été présent toute cette journée, l’ambiance et le spectacle étaient vraiment là. Un grand merci à Bénédicte et Bruno Renier – tous récents animateurs de la Sarthe et des environs – d’avoir organisé la présence du club à ce Historic tour, et rendez-vous en 2017.

Christian Lissot

 

PS : Julie et Fred, le couple en MGA coupé, animent un blog https://retromotiv.com/  Allez voir leur reportage du Historic Tour Le Mans, il est superbe.

 

 

 

 

PS bis : un lien vers une vidéo du tour du Bugatti à bord de la MGB.