Regroupez 40 MG (venues de France mais aussi de Belgique et de Suisse) et leurs joyeux équipages, ajoutez un très beau temps, de superbes paysages, de magnifiques demeures et vous avez matière à passer un excellent week-end de 3 jours (rien que çà !) sous la houlette de Gilles Dumazet, animateur de la région Auvergne, Eliane Liabeuf et toute l'équipe…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La 10ème édition du rallye des Vaches Rouges en Auvergne s'intitulait « au fil de la Dordogne ». Une amicale pensée pour Claude Faroux qui a été l'instigateur des « Vaches Rouges ». Pour ce 10ème anniversaire, nous avons parcouru 500 km de petites routes sinueuses, ombragées (appréciées parce que dans la B il faisait jusqu'à 40° à l'ombre bien sûr), routes odorantes à souhait qui nous ont permis d'admirer de jolies cités, de nombreux barrages et leurs lacs de retenue, d'emprunter la route de la noix du Périgord et de passer, sauf erreur, par 5 départements (Cantal, Corrèze, Dordogne, Lot et Puy de Dôme).

 

 

Outre les paysages et leur beauté, Gilles et l'équipe organisatrice avaient prévu des moments d'exception :

- une visite des Grottes de la Cave ; l’accès se fait par un petit train et la visite se poursuit à pied (Dédé a compté 480 marches ;). A noter la salle des orgues, la salle du grand Dôme, les nombreux lacs, des concrétions aux formes curieuses… puis la salle des merveilles (2000 m²), où les effets de la lumière noire rendent phosphorescentes les concrétions vivantes. Bernard t'a aimé la visite ;-)  ;

 

 

 

 

- une matinée sur une gabare au départ de la Roque Gageac pour voguer sur la Dordogne ; en Périgord Noir, au pied d’une falaise exposée plein sud, ce village est composé de maisons dorées aux toits de lauze ou de tuiles brunes. Ces bâtisses se reflètent dans les eaux de la Dordogne où passaient, au XIXème siècle, les gabares chargées de marchandises. Le voyage à bord de ce bateau à fond plat nous a offert un beau moment d'évasion ;

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- une longue halte déjeuner – visites au château des Milandes ; ce château bâti au XVème siècle a été longtemps la demeure des seigneurs de Caumont. La Révolution Française entraîne l'abandon du château qui est vendu au XIXème siècle. En 1937 la chanteuse et meneuse de revue Joséphine Baker le loue puis l'achète avec son mari Jo Bouillon. L'eau courante, l'électricité et un système de chauffage central y sont alors installés. Elle vivra dans ce « Village du Monde » avec ses 12 enfants adoptés de 9 nationalités différentes qu'elle surnomme sa « Tribu Arc en Ciel ». Elle quittera le château au printemps 1969 suite à des problèmes financiers. Nous avons pu voyager sur les traces de la chanteuse avec de nombreux objets lui ayant appartenu ainsi que des tenues de scène et photos.

Le château et ses jardins du château sont inscrits au titre des Monuments Historiques. Un spectacle de rapaces nous a enchantés sur l’esplanade nord du château, devant la façade Renaissance de l’édifice et dominant la vallée de la Dordogne.

 

 

 

 

 

 

 

 

- une belle balade dans Collonges-la-Rouge, un des plus beaux villages de France. Déambuler dans les rues tracées au milieu de maisons nobles des XV et XVIème siècles, maisons aux façades de grès rouge et aux toits de lauze ou d’ardoise, est un enchantement. Comme il est écrit souvent dans un guide célèbre, Collonges-la-Rouge « vaut le détour ».Et côté voitures me direz-vous ? Sachez que les pannes du week-end ont toutes été réparées par le bon docteur mécanicien Michel : fuite d'essence, fuite de liquide de frein, changement de pompe, remise en place de l'axe de pédale de frein par un aide mécano, Alain. Olivier Angelvin de Boche Automobiles a non seulement sponsorisé ce rallye et a fait 4 h de route pour amener des pièces pour des Morris Garage présentes (carburateur, pompe à eau).

Et côté gastronomie qui rime souvent avec rallye ? Pour ceux qui ne connaissaient pas la viande de Salers, je pense qu'ils font désormais la différence… Et dire que certains n'avaient pas en tête que les fromages d'Auvergne sont parmi les meilleurs de France ? Après avoir goûté Salers, Cantal, Murol et Rocamadour..., je suis sûre que vous en commanderez désormais à votre fromager… Il y a eu aussi du canard sous différentes formes : foie gras, cuisse, parmentier…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le samedi soir fut exceptionnel : l'apéritif a été offert sur la place de l'abbaye par le maire de Souillac que nous remercions vivement ainsi que sa 1ère adjointe Janine Aubrun, place où nos belles anglaises ont passé 2 nuits sous la surveillance d'un vigile ! Sur cette même place, un spectacle amateur suivit l'apéritif. Des scénettes ont été interprétées par plusieurs MG'istes, notamment le célèbre sketch de Jean Yanne « le permis de conduire » avec dans le rôle de l'inspecteur Alain et dans le rôle de candidats Gilles et François. François est reparti à l'issue de l'examen avec son permis en poche plus un pour son épouse ;)

Nous avons découvert la voix et l'humour de Patrick dans ses reprises de chansons de Bourvil, allez tous ensemble « à dada » ! Décidément le MG Club de France est multi-talents ! Le tout fut suivi d'un dîner de gala.Un week-end parfaitement réussi par nos amis auvergnats, même la pluie ne tombait qu'après 22 heures ! Quel masse de boulot de qualité avant et pendant le rallye et quelle maîtrise de la météo !

Non seulement nous avons profité de 3 jours mémorables et en plus, chaque équipage est reparti avec un présent de bienvenue : un panier garni par l'association de cultivateurs Bon Poids et Compagnie, délices au foie gras, petites tartes à la noix, confiture de Monbazillac et bouteille de Bergerac vont prolonger l'excellent séjour que nous avons passé grâce à l'équipe organisatrice  !

Un immense merci à toi Gilles, à toi Eliane, à toi Claude, ainsi qu'à François et Monique pour cette édition des Vaches Rouges dont nous fêtions le 10ème anniversaire !

Marie-Hélène Bergel

Photos : Marie Guéneau, André Pons