Après une édition 2015 en péril, nous nous retrouvions le WE du 1er mai à 35 équipages dont 18 nouveaux pour la 4ème « RVH » Intitulée « D’îles en îles ».

Dès le vendredi soir, veille du départ, 50 participants se sont retrouvés pour dîner à « La Marine » sur le port de St Martin en Ré. 

Samedi matin, petit déjeuner, remise des dossiers puis visite libre de l’île sous des trombes d’eau et 35 nœuds de vent…Nous quittions l’île de Ré vers 12 heures pour nous rendre au « Moulin de Migre », guinguette privilégiée des pêcheurs de truites et autres. 

 

Après le déjeuner, le soleil est revenu et nous accompagnera jusqu’au marais poitevin à Danvix pour une ballade en barque, en évitant la grêle de justesse !! Fidèle à la tradition, dégustation d’excellentes huîtres de l’île de Ré et de muscadet, avant de reprendre la route vers Fontenay le Comte à l’hôtel Le Rabelais (Etape recommandable à tous). Un cocktail de qualité nous fût servi, suivi d’un petit « Quizz » basé sur nos autos d’hier et d’aujourd’hui, et du dîner. 

Le dimanche, direction Luçon pour la visite de sa magnifique cathédrale Notre Dame de L’Assomption et du jardin du Maine renommé pour ses topiaires. 

Moules frites sur le port de plaisance de Bourgenay puis direction l’ile de Noirmoutier, au Sealand ou Gaston l’otarie et sa compagne nous ont offert un amusant spectacle. 

Chacun rejoignit son hôtel puis rendez-vous au 11, nouveau lieu branché de Noirmoutier, pour un plateau de fruits de mer digne de « Chez Melon » 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est dans une ambiance très « bon enfant » que furent remises les fameuses coupes made by Jean-Marc qui au passage aurait pu être l’élu des pannes du Weekend, 3 fois quand même !!!

Coucher vers 22heures, car ce lundi les 54 participants avaient décidé de laisser leur MG au parking de Fromentine, au profit du petit train pour le tour de l’Ile d’Yeu. 

Retour le soir à la « Villa Tobago » pour terminer ce rallye avec un repas antillais concocté par Dany. 

Il semble que le thème « d’îles en îles » fut respecté jusqu’au bout, et chacun quitta à regret les nouveaux amis de la Ruée vers l’Huitre, avec une météo capricieuse, mais de la chaleur humaine…

Dany et Jean-Marc Bourson