Pour cette 9ème balade MG en Provence, les organisateurs du MG Club de France ont donné rendez-vous au aux participants au Best Western de Pertuis le vendredi pour le 1er déjeuner.

Départ à 14h pour les 19 équipages ; 5 autres nous rejoindrons Samedi.

Notre étape du soir est prévue au golf de Barbaroux à Brignoles, cet après-midi, nous allons traverser ces magnifiques paysages du Haut Var.

Nous passons par cette jolie station thermale de Gréoux les bains, et plus loin à proximité de Moustiers Ste Marie, village perché devant nos yeux. Puis nous longeons le lac de Ste Croix et la vue est tellement superbe sous le soleil, que plusieurs s'arrêtent pour prendre des photos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Près de Carcès, nous faisons une pause au Domaine «  Château de Ste Croix » où nous attend une visite des chais par un propriétaire sympathique et passionné et ensuite une dégustation de sa production, avec modération bien sûr ! Chacun a le droit en cadeau à deux bouteilles de vin du domaine.

Samedi matin, notre étape nous conduit de Brignoles à Embrun.

Après le déjeuner à Entrevaux, cité de Vauban, nous montons en direction du col de la Cayolle à 2300 mètres ! Dur, dur, pour nos vieilles anglaises !

Quelle merveille que les gorges de Daluis : paysages d'une autre dimension !

Et après la descente depuis le col, nous découvrons le lac de Serre-Ponçon que nous longeons jusqu'à Savines le lac.

Nous passons la nuit à Embrun, au Château de la Robéyère, où l'on peut profiter de la piscine, du jacuzzi ou du sauna.

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche matin, retour vers Pertuis, notre point de départ, sous une pluie battante jusqu'à Sisteron. Il faut être vigilant sur les routes un peu glissantes et nous ne nous attardons pas au barrage de Serre-Ponçon.

Dans le Vaucluse, le temps s'éclaircit et nous nous retrouvons pour le déjeuner de clôture, après quoi chacun regagnera ses pénates, ravi de cette belle escapade en Provence.

Merci à Jean-Pierre et bien sûr Chantal pour cette balade magnifique.

A bientôt pour d'autres aventures.

Anne Gibrat-Le Guern